Maxéville : une ville qui s’engage pour la préservation de l’environnement !

L’accord international sur le climat voté à Paris lors de la COP 21 par tous les pays et visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre nous concerne tous nous l’avons particulièrement vu durant l’ hiver 2017 avec les alertes à la pollution de l’air.
Aujourd’hui, selon l’Insee, nous sommes 48 millions d’habitants à vivre en ville soit près de 80 % de la population française, en tant qu’habitants et encore plus en tant qu’élus nous devons être vigilants à la préservation de l’environnement et à la place que nous réservons à la nature en ville.

Parce nous y vivons aujourd’hui : pour notre santé, notre bien être, pour nos enfants et petits enfants …

Parce que nous représentons plus de 20 % du territoire, nous, les citadins devenons responsables de cet espace, et devons le préserver dans sa variété, sa diversité et sa qualité.

Par quels moyens ?
  • En faisant des choix responsables et éclairés : chaque fois qu’il en a été possible Maxéville préserve les espaces verts existants comme rue de Lorraine avec la création d’un jardin pédagogique sur un terrain communal initialement prévu à la construction, ou encore rue Aristide Briand où la commune a choisi de conserver prés et arbres au lieu de lancer un programme d’habitat,
  • En mettant à disposition de nouvelles parcelles de jardins familiaux sur des terrains appartenant à la ville,
  • En créant des bacs en centre ville pour amener de la végétation, en installant des bancs pour susciter plus de convivialité,
  • En permettant à l’Association Française des Traumatisés Crâniens (AFTC) de créer de toutes pièces un jardin à partir d’un espace inutilisé au pied de la Tour panoramique,
  • En supprimant les produits phytosanitaires (désherbants et pesticides) dans les espaces verts communaux,
  • En plantant des arbres, des arbustes et des plantes vivaces,
  • En créant un parc nature et loisirs de plus de 600 m2 avec les habitants sur le site Léo Lagrange,
  • En organisant une opération nettoyage avec les habitants, chaque année, en forêt de Haye pour sensibiliser au respect des bois,
  • En incitant à l’installation de composteurs partagés en pied d’immeubles,
  • En adhérant et en soutenant l’association Flore 54 et son Festival Nature,
  • En installant des hôtels à insectes, des ruches, en favorisant les tontes avec des moutons plutôt que des machines …
  • En créant un marché de producteurs qui favorise les produits locaux,
  • En soutenant le vélo en ville et la nouvelle association “L’atelier vélo”,
  • En imaginant de nouveaux cheminements doux pour les piétons,
  • En nous mobilisant pour un transport en commun au plus près des besoins des habitants,
  • En accompagnant l’installation d’une ferme urbaine (permaculture et aquaponie) sur l’éco quartier du plateau de Haye…

Cette liste montre comment des élus responsables avec des services concernés et grâce au soutien des Maxévillois, peuvent changer les choses en moins de 3 ans. Petit ou grand, individuel ou collectif, chacun de nos gestes, chacun de nos engagements, compte.

Share Button