Brève histoire du site

Créées en 1896 de la fusion de la brasserie Bettling et de la brasserie Viennoise, les Grandes Brasseries Réunies de Maxéville sont restées dans l’histoire de la brasserie française comme étant l’une des plus importante de son époque. Fermée après la deuxième Guerre mondiale, la brasserie laissera la place aux non moins célèbres Vins de la Craffe qui occuperont le site jusqu’à la fin des années 90.

Phototèque de Mémoire de Maxéville

Aujourd’hui, caves, bâtiments et hangars, continuent d’évoquer ce passé industriel et commercial.
L’ancienne salle de Brassage et la malterie sont occupés par Ireks France et GraphiK. Les autres bâtiments sont en cours de réhabilitation, en lien avec l’Etablissement Public Foncier de Lorraine, autour d’un projet qui allie culturel et économique.

Plan et différents noms des bâtiments

Le site des Brasseries accueille un grand nombre d’acteurs variés, associations, entreprises, micro-entrepreneurs, services municipaux :

  • Médiathèque
  • La MJC Massinon
  • Association ABC
  • Les Petits Débrouillards Grand Est
  • L’Oreyrie
  • Ireks France
  • GraphiK
  • La Brass’ (micro-brasserie)
  • Turbul’lances (Jardin du Michel)

Les Brasseries sont également le théâtre de grande et petite manifestations : la fête de la bière, co-organisée avec l’Union des Brasseurs Grand Est en septembre, une partie du festival Michtô en octobre, les Nancyphonies en été, les rendez-vous musicaux du marché…

Enfin, le marché de producteurs de Maxéville se tient chaque jeudi de 16h à 19h.

Share Button